Le film à voir …. et à diffuser

A l’heure où la médecine se déchire à nouveau comme au XIXème siècle, où la liberté de recourir à des alternatives thérapeutiques comme l’homéopathie s’amenuise en Occident, des hommes, des femmes, patients, éleveurs, agriculteurs, scientifiques , médecins et vétérinaires se lèvent pour dire leur attachement à une médecine efficace, en connexion étroite avec la nature, écologique avant l’heure, accessible à tous, dans un esprit d’ouverture et de dialogue nécessaire aux terribles défis annoncés par l’Organisation Mondiale de la santé .
Dans ce film, mon intention en collaboration avec les réalisateurs Christophe Maizou et Christian Fienga, est de rencontrer et montrer ce que des personnages apparemment aussi éloignés que cet homéopathe indien ou cet éleveur ardéchois de brebis ont en commun. L’un est le représentant d’une médecine que partagent près de 200 millions d’Indiens dans le 2ème pays le plus peuplé au monde, l’autre a tourné le dos à l’antibiothérapie pour garantir l’élevage de bêtes saines.
Que partagent donc ce professeur d’agronomie marocain tout investi à lutter contre le fusarium du palmier qui ravage les palmeraies du Maghreb et ce jeune patient guéri d’une spondylarthrite ankylosante ?
Tous deux vivent en symbiose avec la nature, avec les arbres. Le premier les soigne, le second leur parle.
Pour chacun d’entre eux la rencontre avec l’homéopathie a été un choc.
Ces quatre personnages retissent avec la nature des liens privilégiés ancestraux. Mais bien plus que cela, leurs vécus et leurs approches des pathologies, leurs diagnostics mettent en exergue des qualités que l’homéopathie développe, favorise et privilégie : l’observation et l’écoute d’un langage subtil de la souffrance des êtres vivants étrangement connecté à celui de la nature. 7
Passionné par ce métier que j’exerce par vocation, je crois plus que jamais nécessaire de montrer la pertinence d’ouvrir un réel dialogue sans tabou entre les deux médecines, sans reproduire les polémiques stériles qui enflamment les médias aujourd’hui si lointaines des préoccupations des patients.
Comme nous le verrons dans un service de cancérologie de pointe, une collaboration fructueuse entre homéopathie et médecine conventionnelle est possible, au plus grand bonheur des malades qui ont accepté de témoigner.
Ainsi, à l’aune des grands défis qui s’annoncent en matière de santé : résistance aux antibiotiques, mutation des virus, explosion des cancers et des maladies chroniques, je souhaite aussi interroger la place que l’homéopathie peut prendre dans un contexte de dégradation économique et environnemental critique.
William Suerinck Psychiatre Homéopathe

Dates des prochaines projections
Le 4 juillet 19 h à Paris salle Jean Dame 17 r Léopold Bellan, PARIS 2e M Sentier
​Pour le 4 juillet à Paris il est prudent de s’inscrire auprès de dialoguepourlasante@gmail.com
Le 10 juin 15 h30 Ribiers 05300 : Salle Robert Veret
Le 19 septembre 19h30 à Marseille Théâtre du Toursky
Le 22 septembre 19 h à LYON à Valpré 69130 Ecully bus 19 Valpré

D’autres projections sont prévues : Manosque, Marseille, Aix en Provence, Martigues, La Ciotat, Albi, Lamastre, Privas, Avignon, Nyons, Die, Grenoble… Les dates sont en discussion comme dans de nombreux villages qui se mobilisent. Au Niveau International Montréal Canada le 24 Mai 2019, Suisse : Estavayer le Lac , Lausanne. Genève, Belgique : Bruxelles, Slovaquie : Bratislava Portugal: Lisbonne. Il est attendu, en Inde, au Japon, en Angleterre, Allemagne notamment

Pour le 4 juillet à Paris il est prudent de s’inscrire auprès de dialoguepourlasante@gmail.com

Vous pourrez aussi présenter le film aux propriétaires de cinéma en vous appuyant sur le site : https://adpslefilm.wixsite.com/homeopathie
Bande annonce du film 
https://www.youtube.com/watch?v=pkYsPNgoLxE